Les étapes clés

Etape 1, la définition des objectifs de stage, au regard du référentiel de la formation

  • Au cours de la première phase d’accueil et d’immersion, stagiaire et tuteur doivent contractualiser des objectifs pour le stage qui devront faire apparaître des objectifs et un plan d’actions à partir du cadre professionnel visé par le master SIFA et précisé dans la fiche compétences. Ce « contrat » liant pour plusieurs mois stagiaire et tuteur, devra préciser les délais et formes à  respecter pour répondre à la commande de stage. Ce travail de formalisation d’une commande devra être proposé au stagiaire par le tuteur, à partir d’un premier entretien avec le tuteur. Cette étape englobe les mois de septembre à la mi-octobre, dates de lancement de la formation.

Etape 2, le cheminement du stagiaire

  • Par la suite, le guide permettra de suivre l’évolution de la formation mois par mois. A la fin de chaque semaine de stage, le stagiaire devra rédiger une synthèse des avancées de sa professionnalisation, à partir des objectifs pré-définis. En ce sens, ces fiches sont une mémoire des questions que se pose chaque stagiaire dans son parcours (non maîtrise de certaines activités, tensions entre situation vécue et apprise à l’université, demandes de compléments d’informations, signalements, etc.). A terme, il permettra de formaliser le processus d’apprentissage et de rédiger le rapport d’activité et d’apprentissage qui validera le stage.

Etape 3, l’évaluation de la portée du stage pour le stagiaire, le tuteur et l’entreprise

  • Tuteurs de stage et accompagnateurs universitaires consultent les fiches du guide de professionnalisation à partir des temps de régulation qu’ils se seront fixés chacun avec le stagiaire. Il s’agit d’échanger sur l’avancée des actions entreprises, de développer le niveau de réflexion sur l’expérience passée.
  • Les questions recensées dans le guide par les stagiaires sont également débattues en groupe lors des séances collectives dans le cadre de l’UEF1 « analyse des pratiques professionnelles ». Le tuteur apprécie la portée du stage pour son entreprise, association ou institution. Il apporte des précisions sur le niveau d’atteintes des objectifs et porte un jugement sur les caractéristiques du processus d’apprentissage du stagiaire, des compétences acquises. Il exprime les  questionnements et transformations induites pour lui et induits par la démarche d’accompagnement.
  • Il formalise ses positions en remplissant une grille d’évaluation