Le dispositif de stage

L’esprit de l’alternance

La formation ne se résume pas au temps passé à l’université (les moyens pour se professionnaliser sont multiples…). L’immersion dans une réalité professionnelle est une expérience apprenante. Apprendre en « faisant » nécessite d’articuler les temps, les objectifs et les lieux d’apprentissage, dynamique portée par le dispositif de stage du master SIFA

Les candidats ne justifiant pas d’une activité professionnelle régulière dans le champ de l’éducation ou de la formation d’adultes devront effectuer un stage de 700 heures à 900 heures. Les stages prenant effet dès les premiers mois de la formation, les candidats sont invités à prospecter des lieux de stage avant la rentrée.

Pour vous aidez dans vos démarches : contactez anne-gaelle Dorval anne-gaelle.dorval@univ-rennes2.fr

Ressources : Trek, du campus à l’emploi

Quels sont les objectifs du stage ?

Le stage pratique facilite la compréhension et une meilleure articulation avec les savoirs théoriques acquis à l’université en plaçant le stagiaire dans un contexte réel, dans toute sa complexité. Il permet également à ces stagiaires d’acquérir des savoirs-faire relationnels, des savoir-faire procéduraux et de se doter de savoir-faire pratiques qui ne s’apprennent qu’en situation. Enfin, il leur permet d’exercer leur créativité et capacités d’observation, éléments exigés pour un niveau d’ingénierie.

Le stage pratique vise donc deux objectifs :

  • se professionnaliser aux activités de conception et de gestion de la formation, intégrant les aspects juridiques, institutionnels et financiers, au contact de professionnels confirmés,
  • mettre en œuvre un projet portant sur l’ingénierie de formation, permettant d’apporter une valeur ajoutée au stage et de répondre à une commande de l’employeur.

Qui assure le suivi des stages ? Selon quelles modalités

Le responsable de la formation s’assure que le lieu de stage et les objectifs de stage répondent bien aux objectifs de la formation. Chaque étudiant est destinataire d’un guide de professionnalisation qui définit le cadre de réalisation du stage. Anne-Gaëlle Dorval (ingénieure pédagogique en alternance), responsable du dispositif de stage du master SIFA assure le suivi des stagiaires par des déplacements sur site et à travers des bilans réalisés à chaque regroupement de la promotion (UEF1 de M1  et de M2, analyse des pratiques)

Les stages de M1 sont centrés au premier semestre sur le développement des capacités d’observation, et au deuxième semestre sur l’encouragement à l’implication, dans le but de maîtriser les activités liées à l’ingénierie de formation. Les stages de M2 sont des stages d’application. Le stagiaire doit pouvoir justifier du montage d’un projet en ingénierie de formation.

En M1 comme en M2, le « projet de professionnalisation » est au cœur du dispositif et permet, selon la situation et le statut de l’étudiant (formation initiale ou reconversion professionnelle, stage, contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation) d’accompagner chacun, de manière personnalisée, autour d’une « mission » d’ingénierie de formation propre au métier (objectifs de formation pratiques à atteindre). L’introduction du e-portfolio depuis deux ans, dans le dispositif, vise à faciliter l’articulation pédagogique entre l’expérience faite sur le terrain et les apprentissages académiques, ainsi qu’à familiariser les futurs acteurs de la formation avec les nouveaux outils techniques de communication.

Comment la recherche des stages est-elle effectuée ?

Le stage est recherché par l’étudiant au cours de la définition de son projet de formation (septembre-octobre), soit à partir de ses propres démarches, soit à partir des propositions du SUIO-IP, soit enfin à partir des propositions de stage ou d’alternance émanant des partenaires, notamment du réseau des anciens diplômés du master SIFA et de leur association (association SIFA Ouest). Le stage est à visée professionnalisante et doit répondre aux objectifs de la formation qui sont définis dans le guide de professionnalisation, lien entre le tuteur, le stagiaire et l’équipe pédagogique.

Comment choisir son tuteur professionnel ?

Les tuteurs sont désignés en fonction de leur expérience  d’encadrement ou de leur capacité à encadrer un stagiaire, d’une part, et de leur niveau de maîtrise des activités visées par le stagiaire dans le cadre de ses objectifs de stage. Les tuteurs professionnels bénéficieront d’une information sur les objectifs de la formation et sur le niveau d’exigence attendu par l’équipe pédagogique du master SIFA, à travers une demi-journée de concertation positionnée en début de formation